Chant de gorge inuit

Chant de gorge inuit

Atelier

formation d’initiation au katajjaq à La Générale dans le cadre du festival « Éveil de printemps »

  • formation
  • mar. 07 mars 2017 à de 10h à 12h — — reservation à souffle.inuit@gmail.com
  • mer. 08 mars 2017 à de 10h à 12h — — reservation à souffle.inuit@gmail.com
  • jeu. 09 mars 2017 à de 10h à 12h — — reservation à souffle.inuit@gmail.com
  • ven. 10 févr. 2017 à de 10h à 12h — — reservation à souffle.inuit@gmail.com
  • sam. 11 mars 2017 à de 10h à 12h — — reservation à souffle.inuit@gmail.com
  • dim. 12 mars 2017 à de 10h à 12h — — reservation à souffle.inuit@gmail.com

le katajjaq, chant de gorge : Traditionnellement, c’est une compétition entre deux femmes qui émettent la même phrase rythmique en canon. La première qui perd le rythme perd également la partie qui se termine souvent par un fou rire. Le Katajjaq a récemment été proclamé patrimoine immatériel du Canada.

Pour qui ? Pour tous. Hommes, femmes, de tous les âges et de toutes les professions. Aucune expérience musicale n’est requise. Elle va former des groupes de maximum 5 personnes.
C’est quoi ? Marie-Pascale s’inspire de sa formation reçue dans l’arctique canadien qu’elle adapte selon le groupe, qui reste en petit comité afin d’assurer la qualité de l’expérience de chacun. Elle respecte les bases rythmiques traditionnelles du katajjaq et ses portées thérapeutiques. C’est un travail sur la respiration, la connexion de son corps intérieur et extérieur, les nuances du souffle. Cela permet aussi d’éveiller l’écoute de soi, de l’autre, aide à trouver son équilibre… et ce que chacun y trouvera !
Durée : Il faut une minimum de deux heures par formation initiatique.
Quand : De 10h à 12h entre le mardi 7 et le dimanche 12 mars 2017.
Contact : souffle.inuit@gmail.com

Marie-Pascale Dubé : Réalisatrice et comédienne franco-canadienne, Marie-Pascale est guidée depuis quelques années par le Katajjaq. Elle a animé plusieurs workshops et participe à divers projets artistiques pour faire découvrir le chant de gorge qu’elle pratique depuis l’enfance. C’est le sujet de son film, Rouge Gorge, en cours de réalisation.

Le chant de gorge « naturel » de Marie-Pascale l’a amenée jusqu’à Iglulik au Nunavut, dans la famille de son mentor, l’Inuk Charlotte Qamaniq.

« Enfant, j’ai ouvert la bouche et un son étrangement grave en est sorti. Adolescente, je suis tombée sur un enregistrement de musique inuit et j’ai reconnu ma voix. A partir de ce moment, ces sons gutturaux ne m’ont plus quittée et m’ont guidée jusqu’à l’apprentissage in situ du Katajjaq dans l’immensité du Grand Nord ».

Photo : Marie-Pascale Dubé et Charlotte Qamaniq. Ottawa 2014.
© Julie Guignier